FAQ

Vous retrouverez, dans cette Foire Aux Questions, les réponses aux questions les plus souvent posées.

Si toutefois vous ne trouviez pas la réponse à votre question, n’hésitez pas à utiliser le formulaire situé à la gauche de cette page pour exprimer votre demande. Nous serons heureux d’y répondre.

Pourquoi VINCI Autoroutes réalise le doublement des viaducs de l’autoroute A85 ?

Lors de la construction de l’autoroute A85, et suite aux conclusions d’un bilan socio-économique de l’opération, il a été acté par Décision Ministérielle de construire l’autoroute A85 en 2 phases et d’achever sa construction définitive avant 2020 :
– à sa construction, en raison du trafic modéré attendu (entre 5 000 et 6 000 véhicules par jour), 6 des viaducs de l’autoroute A85 ont été réalisés en 2×1 voie, un dispositif adapté aux besoins des usagers lors des premières années de mise en service.
– aujourd’hui, pour répondre à l’augmentation du trafic, VINCI Autoroutes procède au doublement de ces viaducs en 2×2 voies de circulation afin d’améliorer la sécurité et le confort des usagers.
Ce phasage de travaux, inscrit dans le contrat entre le concessionnaire autoroutier et l’état, permet de réduire les investissements et de financer la seconde phase des travaux par l’exploitation de l’autoroute.

Par qui est financé le projet ?

Cofiroute, réseau de VINCI Autoroutes assure intégralement le financement, sans mobilier d’argent public, c’est le principe de la concession.

Quelle est l’utilité du projet ?

Le doublement des viaducs permet :
– d’améliorer la fluidité de la circulation en augmentant la capacité d’accueil des véhicules sur les viaducs de l’autoroute A85
– d’améliorer la sécurité et la sûreté des usagers, des agents de l’exploitation mais également des services de secours.
– d’améliorer l’autonomie de l’autoroute, car lors de grosses opérations d’entretien ou en cas d’accident sur ces viaducs ; le trafic pourra basculer sur le second viaduc. Cela limitera donc les fermetures d’autoroute et les déviations par le réseau secondaire.

Ce projet va-t-il augmenter le trafic et la pollution sur le site ? Que faites-vous pour améliorer cette situation ?

Le doublement des viaducs n’a pas pour effet d’augmenter le trafic des véhicules sur l’autoroute A85. Mais il permet de fluidifier le trafic, de diminuer les congestions sur les sections d’autoroutes concernées, ainsi que les effets de ralentissement et d’accélération, ce qui a pour conséquence de limiter les émissions de polluant.

Quelles sont les actions mises en place pour protéger l’environnement sur ces milieux sensibles ?

La protection de l’environnement est l’enjeu majeur du projet. Ainsi de nombreuses actions sont mises en place pour protéger l’environnement et les espèces présentes sur les sites de travaux. Des investigations faune-flore ont été réalisées par plusieurs bureaux d’étude depuis 2014. Ces études ont permis d’établir une liste de la faune et de la flore présentes sur les sites, ainsi qu’un plan d’actions pour les protéger et limiter au maximum l’impact du chantier. Parmi les nombreuses mesures d’accompagnement et de compensation mises en place sur les projets on peut citer :
· suivi des chantiers par un écologue accrédité
· balisage et mise en défens des secteurs sensibles sur et à proximité des sites de chantier
· mise en place de filets de protection pour sécuriser les populations batraciennes et reptiliennes
· mise en place d’un matériel d’interception des pollutions accidentelles
· gestion d’une parcelle de 8 hectares pour favoriser le développement de l’Aconit Napel (espèce rare et protégée présente à proximité du viaduc de la Roumer)
· …
On peut également noter que sur le secteur particulièrement sensible de la vallée de la Roumer (Indre et Loire), en plus des études faune-flore, un dossier d’incidences Natura 2 000 a été réalisé en concertation avec les services de l’état, ainsi qu’un dossier CNPN permettant de circonscrire les impacts sur les espèces protégées.

Avez-vous fait des fouilles archéologiques ?

Les fouilles archéologiques ont été réalisées lors de la première phase des travaux de construction de l’autoroute A85 pour l’ensemble du projet. Une attention particulière est porté sur le site de Langeais pendant la réalisation des travaux de doublement du viaduc.

Faut-il réaliser des expropriations pour la construction des viaducs ?

Toutes les parcelles nécessaires aux doublements des six viaducs de l’autoroute A85 appartiennent à déjà à VINCI Autoroutes. Aucune expropriation ne sera faite pour la réalisation de ces nouveaux ouvrages.

Quel sera l’impact du chantier sur les riverains ? Quelles seront les mesures mises en place ?

Les chantiers de construction des nouveaux viaducs auront un impact assez faible sur les riverains ainsi que sur les utilisateurs de l’autoroute. Les fermetures de l’autoroute pour les besoins des travaux seront très rares et seront réalisées essentiellement la nuit.
Les voiries locales situées sous les viaducs pourront être impactées très ponctuellement pour les besoins des travaux (par exemple lors de la mise en place du tablier du nouveau viaduc). Les riverains et usagers des viaducs seront avertis en amont des coupures et des déviations mises en place pendant ces périodes.
Les travaux en eux-mêmes créeront très peu de poussière à proximité du chantier car les travaux les plus impactant (les terrassements) ont déjà été réalisés lors de la première phase de construction de l’autoroute.
Enfin les travaux seront organisés de manière à limiter au maximum la gêne des riverains et des mesures d’atténuation seront mises en œuvre dans ce sens.
Les équipes de VINCI Autoroutes travaillent étroitement avec les élus des communes concernées par ces travaux pour bien appréhender ce sujet et limiter au maximum la gêne aux riverains.

Comment être prévenu des déviations ou fermetures de voiries locales suite au chantier des viaducs?

Vous pouvez trouver toutes les informations en temps réel sur le site internet www.viaducsA85.fr et vous inscrire dans la rubrique + d’infos, pour recevoir par mail notre newsletter précisant l’actualité du chantier.