Actualités

18 juin 2020

Interview de M. Amine BOUZIDI

Préventeur Sécurité VINCI Autoroutes

1. Comment assurer au mieux la sécurité des acteurs sur les chantiers ?

Pour VINCI Autoroutes, la sécurité est un enjeu primordial. Il s’agit de l’engagement n°1 de l’Entreprise et de ses collaborateurs, donc cela implique d’y consacrer tout le temps et les moyens nécessaires.

Pour les chantiers de doublement des viaducs de l’A85, VINCI Autoroutes s’est entourée d’experts dans le domaine de la sécurité :

– Le Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé (CSPS), est l’acteur indispensable pour tout chantier avec au moins deux entreprises intervenant simultanément.

– Le Préventeur Sécurité est missionné par VINCI Autoroutes pour être le relai du Maître d’ouvrage sur le terrain au quotidien et assurer la bonne application de la politique Maîtrise d’Ouvrage Zéro Accident (MOZA).

2. En quoi consiste la mission de Préventeur Sécurité auprès du Maître d’Ouvrage sur les chantiers?

Je suis chargé de faire appliquer la politique Maîtrise d’Ouvrage Zéro Accident (MOZA) de VINCI Autoroutes au travers de certaines exigences comme :

– L’analyse des procédures d’exécution de chaque phase de travaux. L’objectif est d’accompagner et d’alerter si nécessaire les entreprises sur d’éventuels risques auxquels les salariés seraient potentiellement exposés, et définir avec les entreprises les meilleurs moyens de prévention.
Je m‘assure aussi, tout au long de la phase d’exécution des travaux, de la bonne application des exigences du Code du Travail, du Plan Général de Coordination Sécurité et Protection de la Santé (PGCSPS) et des Plans Particuliers de Sécurité et Protection de la Santé (PPSPS).

– La formation et la sensibilisation des salariés intervenant à proximité des voies de circulation (formations APTE’VA: Autorisation Pour Travailler Ensemble sur VINCI Autoroutes).

– Je m’assure du management quotidien de la sécurité au travers des accueils des entreprises, des quarts d’heures sécurité, de l’information régulière et des partages des retours d’expérience sur l’ensemble des chantiers du réseau.

– Je suis le garant du respect des règles de sécurité comme par exemple le port des équipements de protection individuels (EPI) adaptés aux activités de chaque collaborateur. Je veille également à l’accueil, la formation et le suivi des autorisations afin que les compagnons ne soient pas livrés à eux-mêmes sur les chantiers.

– Je rends compte aux pilotes de l’opération des évolutions des travaux par rapport à la sécurité des salariés sur le chantier et d’éventuels axes d’amélioration, afin que ces pilotes puissent prendre les dispositions nécessaires pour accompagner les entreprises dans la mise en place des mesures correctives.

3. Quel est l’impact de la crise sanitaire sur votre mission de Préventeur Sécurité?

Dans le cadre de ma mission de Préventeur Sécurité, je suis formé pour gérer plusieurs types de risques sur les chantiers, dont le risque biologique.

Notre culture de la gestion du risque et de la sécurité, très ancrée dans nos organisations avant la crise sanitaire, nous a permis de mieux appréhender la pandémie et de pouvoir mettre en application les préconisations de sécurité sanitaire du guide de l’OPPBTP.

Dans ce contexte et afin d’assurer la sécurité des salariés sur les chantiers, les différents acteurs (Entreprises, MOA, MOE, CSPS et Préventeur) se sont concertés pour adapter l’organisation et les installations et mettre en place les mesures complémentaires nécessaires, comme par exemple :
– Adapter la capacité d’accueil des bases vie,
– Installer des réfectoires à l’extérieur,
– Organiser les circulations pour limiter les contacts physiques,
– Modifier les procédures d’exécution des travaux pour assurer le respect des gestes barrières : distanciation physique et port du masque,
– Faire intervenir des entreprises spécialisées dans l’hygiène et le nettoyage,
– Mettre à disposition en quantité suffisante des moyens de désinfection.

Pour s’assurer de l’application efficace de ces mesures, le Maître d’Ouvrage m’a confié la mission complémentaire de Référent COVID-19 sur les chantiers de doublement des viaducs de l’A85, mission pour laquelle j’ai suivi une formation complémentaire spécifique.

En résumé, la priorité de ma mission est la sécurité et la santé des femmes et des hommes qui interviennent sur les chantiers des viaducs, pour que chacun d’eux puisse rentrer chez lui en bonne santé.

Retour